Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

10/04/2013

Quel avenir pour la bio en Gironde ?

vaches_0.gifLa Maison écocitoyenne est heureuse d'accueillir pour la première fois l'Université Populaire de l'Environnement avec la tenue d'une conférence dans le cadre d'une journée de rencontres sur la bio en Gironde.

Le mardi 16 avril à 15h30, venez assister au débat entre paysans et citoyens « Quel avenir pour la bio en Gironde ? » avec la participation de Silvia Pérez-Vitoria, sociologue et économiste, de membres d’Agrobio Gironde, de la FDSEA, de la Confédération paysanne et de la Coordination rurale, et Philippe Baqué journaliste, coordinateur de l’ouvrage « La bio entre business et projet de société ».


Parmi les questions posées dans ce débat : 

- Quelle évolution à terme pour l’agriculture bio en Gironde ? L’agriculture girondine est-elle condamnée à la concentration et aux friches ? Pouvons-nous envisager la relocalisation d’une partie de la production agricole alimentaire ?

- Quelle place pour les circuits courts de distribution et pour l’agriculture biologique ? Quelle agriculture biologique : locale et/ou industrielle ? 

- La production d’agromatériaux est-elle envisageable ? Quels accompagnements et quelles formations pour les porteurs de projets d’installation agricole ?

- Quel rôle pour le consommateur et quels liens entre la société civile et les agriculteurs ? Quel rôle pour les collectivités territoriales ?

Ce débat sera suivi de la présentation de l’ouvrage collectif « La bio entre business et projet de société », par deux des co-auteurs, Philippe Baqué, et Silvia Pérez-Vitoria, en partenariat avec La librairie La Machine à Lire.
18h30 – 20h, salle de la cheminée, Cinéma Utopia.

Puis, d'une soirée-débat avec la projection unique du film documentaire de Silvia Pérez-Vitoria Les mandarines et les olives ne tombent pas du ciel avec Silvia-Perez-Vitoria, Philippe Baqué et Jean-Pierre Leroy de la Confédération paysanne.


Les commentaires sont fermés.

 

Renseignements : par téléphone au 05 24 57 65 20, ou par courriel | Mentions légales