Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un blog de bordeaux.fr

12/07/2012

2ème rencontre autour des abeilles : l'abeille et ses prédateurs

Mardi 10 juillet la Maison écocitoyenne accueillait la 2ème rencontre d’un cycle de conférences autour des abeilles sur le thème « L’abeille et ses prédateurs ». Le public est venu nombreux écouter les spécialistes et mieux connaître les dangers qui les menacent :
- Guy de St Albin, apiculteur dans la région bordelaise
- Gilles Bougréau, enseignant au lycée horticole Camille Godard du Haillan et fondateur du club apiculture
- Denis Thiéry, chargé de recherche à l’INRA de Bordeaux et spécialiste du comportement des insectes

Ces 3 experts sont formels : les dangers qui menacent les abeilles sont très nombreux. En 2009, l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) en recensait déjà 40. Parmi ces dangers, citons :
-    l’agriculture intensive avec l’utilisation de phytosanitaires qui, additionnés les uns aux autres peuvent former un cocktail dangereux pour les butineuses, la tendance à la monoculture et l’affaiblissement des surfaces en légumineuses…

-    l’apiculture intensive : l’engouement des Français pour les produits de la ruche comme le pollen pousse certains apiculteurs à priver les abeilles de pollen, qui est pourtant leur seule source de protéines, indispensables à leur fonctionnement,

-    le varoa : ce parasite pond dans les larves d’abeilles qui naissent ensuite handicapées,

-    et bien sûr le frelon asiatique qui a fait l’objet d’un zoom pendant la rencontre par l’expert de l’INRA.

frelon_asiatique.jpg

Le frelon asiatique : une menace parmi d’autres

Le frelon asiatique, Vespa velutina, est arrivé en France en 2004. Il a été découvert à Agen et se plaît beaucoup dans notre région, notamment sur le Bassin d’Arcachon. Le venin du frelon asiatique n’est pas mortel pour l’Homme sauf allergies. Le frelon asiatique ne pique que lorsqu’il se sent menacé. Attention donc à ne pas s’approcher du nid, de ne pas avoir de réactions trop vives ou de faire preuve d’agressivité.

Cycle biologique des frelons asiatiques :
-    Eté : début de la prédation, les ouvrières cherchent des protéines donc des abeilles ou des bourdons. Elles sectionnent la tête qu’elles ne mangent pas et rapportent le thorax riche en protéines au nid pour nourrir leur progéniture.
-    Automne : c’est le temps de la reproduction, puis les fondatrices quittent le nid pour aller créer de nouvelles colonies.
-    Hiver : Les insectes ne régulent pas leur température c’est pourquoi il n’y a pas d’activité dans les mois froids : on parle alors d’hivernage.
-    Printemps : construction de nouveaux nids en papier mâché. Les nids de frelons sont hyper structurés. Leur forme correspond au nombre d’individus à l’intérieur. Certains nids peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres de haut ! Les frelons asiatiques aimant l’eau, leurs nids sont souvent proches de points d’eau (lacs, rivières)

Comportement de prédation vis-à-vis des abeilles :
Pendant la période de prédation, les frelons asiatiques peuvent revenir plusieurs fois par jour vers le même rucher et ce jusqu’à 9 jours de suite. Capable de vol stationnaire, le frelon fond sur sa proie en plein vol. L'abeille peut difficilement se défendre, car elle est rapidement amenée au sol et cisaillée (le frelon ne ramenant que le thorax au nid).


P1040171.JPGGilles Bougréau présentant un nid de frelons asiatiques... vide mais imposant !



Face à tous ces dangers, que faire pour protéger les abeilles ?

Dans les villes : les municipalités sont de plus en plus nombreuses à supprimer les produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts. A Bordeaux, l’objectif 0 phyto est en place depuis près de 7 ans : suppression des herbicides, des pesticides interdits en agriculture biologique et des engrais chimiques.

Dans les espaces privés, à tout un chacun de passer au jardinage responsable. En privilégiant des méthodes naturelles, on respecte la biodiversité. Pour vous aider, retrouvez la charte du jardinier écologique bordelais. Si l’on trouve un essaim d’abeilles chez soi, appeler un apiculteur. Inutile d'avoir peur, on n'est pas en danger si on respecte le mode de fonctionnement d’une abeille, en se tenant à distance de l’essaim pour ne pas représenter de menaces et sans faire de gestes brusques.

Signaler les nids de frelons asiatiques :

- Dans l’espace public, la destruction des nids de frelons asiatiques en activité est effectuée par le service communal d’hygiène et de santé de la ville de Bordeaux. Signaler la présence de nid actifs par téléphone au 05 56 20 33 33 ou directement en ligne. Plus d’infos

- Dans les propriétés privées, la destruction des nids de frelons asiatiques doit être confiée à des professionnels, utilisant des produits homologués par le ministère de l'Agriculture.

Le frelon asiatique n’est pas pour le moment classé comme espèce nuisible en France. On manque actuellement de données chiffrées pour le faire, c’est pourquoi il est important de signaler les nids de frelons et les piqûres afin d’obtenir des données statistiques conséquentes.


Une dégustation de miels proposée par l'apiculteur a clôturé en douceur ce moment d'échange convivial. Nous vous donnons rendez-vous pour la 3ème rencontre autour des abeilles le jeudi 6 septembre à 18h30. Thème : les abeilles sauvages !


Liens utiles :
1ère rencontre sur les abeilles à la Maison écocitoyenne
Le blog du lycée horticole
Le site de l’INRA de Bordeaux
Fiche de signalement de nids de frelons asiatiques
Article : L’Inra de Bordeaux traque le frelon asiatique

 

Commentaires

très intéressant. J'ai passé un très bon moment. Des interlocuteurs tous passionnants. Cette façon de discuter, d'être accessible... merci à vous !

Écrit par : suzanne | 12/07/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 

Renseignements : par téléphone au 05 24 57 65 20, ou par courriel | Mentions légales